Tri des emballages : les Français sont perdus !

Paris, France, 20 novembre 2020

Paris, le 19 novembre 2020 - Etude OpinionWay pour Alkemics "Les Français et le tri des déchets".

Soucieux du devenir de leurs emballages, les Français sont prêts à les trier. Encore faut-il réussir à décoder les consignes de tri. Point vert, Tidyman, cercle de Mobius… une multitude d’informations et logos sont apposés sur chaque produit acheté. Mais peu de Français savent les identifier. Pire, certains sigles induisent en erreur, entrainant un geste de tri inadapté.

En amont de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (du  21 au 29 novembre), Alkemics, la plateforme de collaboration et de partage de données produits entre marques et distributeurs, et l’institut OpinionWay ont cherché à analyser le ressenti des Français vis-à-vis du tri des emballages.

Et le diagnostic est sans appel : 70% d’entre eux ne trouvent ou ne comprennent pas la consigne de tri présente sur les emballages. Et sur les 16 logos présentés, seuls 2 sont correctement interprétés. Décryptage dans cette étude. 

Le support détaillé de cette étude est disponible en téléchargement libre ci-dessous : 

Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : « Étude OpinionWay pour Alkemics : Les Français et la réduction des emballages » et aucune reprise de l’enquête ne pourra être dissociée de cet intitulé.


Pour être vertueux, un emballage doit avant tout être recyclable

Pour une large majorité de Français (57%), un emballage vertueux est avant tout recyclable. Sur les deuxième et troisième places du podium respectivement le caractère biodégradable (41%) puis réutilisable (34%) de l'emballage. 

LES CARACTÉRISTIQUES D’UN EMBALLAGE VERTUEUX

Une information difficile à trouver et qui n’aide pas vraiment les Français

Pour plus d’un Français sur deux (56%), les informations sur les emballages concernant la façon de trier/jeter sont difficiles à trouver ou ne les aident pas à choisir la poubelle adéquate. En parallèle, seuls 29% des Français déclarent trouver cette information facilement et  comprendre la consigne de tri. La suite de l'étude nous révélera cependant que l'interprétation de la consigne de tri par les Français reste approximative. Près d’un Français sur sept ne recherche même pas ces informations.

LA QUALITÉ DE L'INFORMATION SUR LE TRI ET LE RECYCLAGE DES PRODUITS

Des Français qui estiment savoir trier…

Lorsqu’on les interroge, la majorité des Français déclare savoir systématiquement dans quelle poubelle jeter les différents emballages. C’est principalement le cas pour les boissons : plus de 8 Français sur 10 savent où jeter leur bouteille d’alcool, de lait, d’eau ou de soda. 

En queue de classement arrivent les plats préparés et les plats pour bébés. Pour ces derniers, 27% hésitent sur la poubelle à choisir et 1 Français sur 10 reconnait ne pas trier l’emballage.

LES COMPORTEMENTS AU MOMENT DE JETER SES EMBALLAGES

…alors que seuls 2 logos sur 16 sont présumés être identifiés par une petite majorité de Français

Parmi les 16 logos testés, seuls 2 semblent bien compris par une petite majorité : Tidyman (55% pensent savoir à quoi il correspond) et la poubelle barrée (54%). Cinq sont bien identifiés mais encore mal compris : les consignes info-tri, le point vert, le cercle de Möbius, le logo NF Environnement et le logo EU Ecolabel. Six logos sont encore mal identifiés et donc mal compris : le logo Triman, le logo Tetra Pak, le logo Acier recyclable, le logo Verre recyclable, le cercle de Möbius avec pourcentage, les logos PEFC/FSC. Enfin, trois logos sont très mal identifiés par les personnes interrogées : les triangles avec un numéro, le logo biodégradable et le logo compostable. Plus de 75% des personnes interrogées ne savent pas  les identifier.

LA NOTORIÉTÉ DES LOGOS PRÉSENTS SUR LES EMBALLAGES

Emballage recyclable ou non ? Le casse-tête des Français

La méconnaissance de la signification des logos entraine forcément un questionnement pour savoir si l’emballage est recyclable, et donc s’il peut être collecté dans le bac de tri (sachant que ces consignes de tri sont différentes selon les territoires). 

Ainsi, sur les 16 logos présentés, la recyclabilité de 7 d’entre eux est mal identifiée par les Français. Autre enseignement, lorsqu’ils ne connaissent pas la signification d’un logo, les Français en déduisent, parfois à tort, que l’emballage qu’ils souhaitent jeter est recyclable. Exemple flagrant avec le Point Vert. Très commun, ce logo n’indique absolument pas que l’emballage est recyclable, comme le pensent 72% des Français, mais plutôt que l’entreprise adhère à un système de contribution au recyclage des déchets. Idem pour les consignes info-tri, qui ne servent que de guide au tri.

7 LOGOS SUR 16 SONT MAJORITAIREMENT MAL INTERPRÉTÉS

MÉTHODOLOGIE DE L’ÉTUDE

Questions posées dans le cadre de l’étude « Les Français et les emballages » réalisée en 2 phases en décembre 2019 et septembre 2020, auprès d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Ces échantillons ont été interrogés par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview).

Sujet liés