-

Le digital transforme le consommateur, la distribution et in fine la relation entre marques et distributeurs

Le Digital ou la transformation du consommateur en consom’acteur
Le consommateur est de plus en plus éclairé, et le digital, en lui permettant l’accès à une information riche et dense, l’a transformé en conso’lecteur voire consom’acteur. Il lit, il s’informe, il sélectionne, il tri, il commente, il donne son avis... Généralement plus engagé et réfléchi à l’égard de son comportement de consommation, et parfois même plus investi dans la co-conception de l’offre, il a besoin d’information et caractéristiques précises sur les produits. Parallèlement, le digital a permis le développement du ecommerce et l’apparition de nouveaux canaux de distribution tels que les Drive, sites ecommerce, pureplayer, marketplaces…

 

Un besoin accru de données produits

Dans ce nouveau contexte, Marques et Distributeurs ont plus que jamais besoin de collaboration et d’échange d’information sur les produits commercialisés et ce afin de répondre aux attentes de leurs consommateurs.

Les sites ecommerce de produits de grande consommation doivent être alimentés par ces données produits de qualité digitalisées et constamment à jour. 
Par ailleurs, la législation européenne encadre l’étiquetage des denrées alimentaires et demande désormais que le consommateur dispose du même niveau d’information en ligne que s’il avait le produit entre ses mains en magasin (composition et liste d’ingrédients, données nutritionnelles, allergènes, contact service consommateur, conseil de préparation, mentions produits dangereux, conseil de conservation…).
La mise en application d’une réglementation européenne (notamment INCO n°1169/2011 pour les produits alimentaires) est contrôlée aujourd’hui par la DGCCRF* afin que le consommateur puisse bénéficier d’un maximum de transparence et connaissance sur les produits. (*Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes)

Ainsi la donnée produit devient clé dans la relation tripartite Marque-Distributeur-Consommateur...et le partage de cette donnée un véritable défi.

Naissance de plateformes collaboratives entre marques et distributeurs
 

La solution : une plateforme collaborative à laquelle contribuent les marques et les distributeurs. Ces plateformes ouvrent la voie à une nouvelle manière de travailler, de coopérer, et d’échanger des informations inhérentes à la mise en marché des produits dans la distribution (information produits réglementaires, données logistiques, conseils d’utilisation…)

Alkemics, fondée il y a trois ans, fonctionne sur ce modèle. Utilisée à date par plus de 2700 marques et 90% des sites ecommerce GSA français, elle permet aux marques comme aux distributeurs d’être : 

  • Plus proche du consommateur final : transparence accrue sur les caractéristiques des produits grâce à une collecte et un partage des informations produit avec le consommateur final : données nutritionnelles, allergènes et composition précise, tutoriels produits…
  • Plus collaboratif : plateforme favorisant intrinsèquement la collaboration et l'échange entre marques et distributeurs, elle redonne d’ailleurs la main aux marques sur leur contenu produit disponible sur le lieu de vente (digital).
  • Plus efficace : accélère la mise en marché des produits et facilite le processus de référencement (“gain de 90% de temps dans le process de référencement d’un nouveau produit”, Philippe Briffault - Yooji)
  • Plus proche de l'innovation : favorise et accélère la transformation digitale des entreprises de la distribution, y compris de PME : collecte, centralise, normalise et partage automatiquement une donnée digitalisée de qualité
  • Plus transparent et sécurisé : traçabilité des échanges sur la plateforme

 

Enfin, la plateforme permet aux grandes comme aux plus petites marques de travailler avec les distributeurs. Gratuite pour l'ensemble des marques, cette solution “plug and play” permet des gains de productivité considérables y compris pour les plus petites équipes. Une simple connexion internet suffit !

 

Retrouvez l'article dans son intégralité sur bfmbusiness