Largement adopté, boosté par les confinements, le bricolage est désormais l'affaire de tous les Français

4 mars 2021

Paris, le 4 mars 2021 - Etude OpinionWay pour Alkemics "Les Français et l'univers du bricolage"

Alkemics, la plateforme de collaboration et de partage de données produits entre marques et distributeurs, et l’institut OpinionWay se sont penchés sur la relation des Français au bricolage. La situation est claire : nous bricolons plus qu’avant, une tendance encore accélérée avec la crise sanitaire. Ainsi, près de la moitié des Français sont désormais des bricoleurs réguliers. Alkemics s’est également intéressé à la manière dont ces achats sont réalisés : Quel budget ? Dans quel type d’enseigne ? Quels sont les critères favorisés dans le choix du produit ? Comment les nouveaux critères environnementaux tels que la réparabilité entrent-il en ligne de compte ? Décryptage ci-après.

8ntz4f9rhx-illustration-blog-logos.jpg

EN BREF

Les Français bricolent plus qu'avant : près de la moitié sont des bricoleurs réguliers

  • 27% bricolent plus qu'avant les confinements 
  • 44% bricolent au moins une fois par mois 
  • 1/3 achète des produits de bricolage au moins une fois par mois  
  • Ils dépensent en moyenne 681 € par an
  • 60% achètent plusieurs fois par an en magasin vs 43% sur Internet

88% se renseignent avant achat, que ce soit en ligne ou en magasin, et la description du produit  figure dans le TOP 3 des infos recherchées 

  • 51% se renseignent sur les sites e-commerce avant d'acheter 
  • 45% se renseignent en magasin avant d'acheter 
  • Les informations recherchées sont en priorité : le prix, la disponibilité du stock et la description  du produit 

Des achats influencés par le prix, les promotions, la qualité, mais également par des critères liés  aux nouvelles tendances de consommation, tels que la réparabilité, l'impact environnemental ou encore l'origine des produits 

  • Les critères privilégiés lors de l'achat sont le prix, la qualité et la disponibilité du stock 
  • 84% sont attentifs aux promotions lors de l'achat 
  • 84% sont influencés par la réparabilité du produit avant d’acheter 
  • 18% privilégient l'origine du produit et 17% l'impact environnemental 

Télécharger le communiqué de presse

Télécharger les résultats détaillés de l'étude

LES FRANÇAIS BRICOLENT DE PLUS EN PLUS 

Lorsqu’on leur pose la question, 44% des Français affirment bricoler au moins une fois par mois. Ils sont même 21% à  bricoler chaque semaine.  

Une tendance clairement accélérée par les conséquences de la crise sanitaire puisque 27% reconnaissent bricoler plus  qu’avant les confinements. Seulement 7% des Français déclarent ne jamais bricoler. 

LE MAGASIN PHYSIQUE TOUJOURS PRIVILÉGIÉ 

Un tiers des Français achète des produits de bricolage au moins une fois par mois. Des acquisitions qui se font plus  volontiers en magasin : 60% des personnes réalisant plusieurs achats dans l’année le privilégient ainsi à Internet (43%).  Dans le détail, ce sont les magasins spécialisés qui sont priorisés (23%), avant les sites internet généralistes (16%), eux mêmes au coude à coude avec les rayons bricolages des magasins généralistes (15%).

UN BUDGET MOYEN DE 681€ PAR AN, PRINCIPALEMENT DÉPENSÉ DANS LES  ENSEIGNES SPÉCIALISÉES 

En moyenne, les Français consacrent un budget annuel de 681 euros au bricolage. Les enseignes spécialisées  (Castorama, Leroy Merlin, Brico Dépôt…) tirent largement leur épingle du jeu puisque les Français y dépensent leur plus  gros budget, que ce soit en points de vente (487€) ou sur leurs sites internet (267€). Au global, 70% des personnes  interrogées privilégient les enseignes spécialisées.  

Quel que soit le lieu d’achat, le plus gros budget est alloué aux revêtements sol et mur. Viennent ensuite pour les  magasins la peinture et décoration, ex-aequo avec les matériaux/menuiserie, puis le secteur jardin/piscine. Sur Internet,  on commande plutôt les rangements/aménagements puis les matériaux et menuiserie.  

DES PROJETS MINUTIEUSEMENT PRÉPARÉS 

Si l’engouement pour le bricolage est donc flagrant, pas question de se jeter pour autant tête baissée. Ainsi, 88% des Français déclarent se renseigner avant d’entamer un nouveau projet. 

En dehors de l’entourage qui est consulté en priorité par près d’un Français sur 2 (45%), ceux-ci font fortement confiance aux spécialistes : 59% consultent les sites web des magasins spécialisés (Leroymerlin.fr, Castorama.fr, Bricodepot.fr...) ou dédiés au bricolage (Mano Mano, Brico privé, ...) tandis que 50% se rendent directement en magasin pour obtenir des conseils en rayon.

Que ce soit en magasin ou sur internet, les informations recherchées en priorité lors d’un achat de bricolage sont le prix, la disponibilité en stock, et la description du produit, ces critères obtenant une note supérieure à 7/10.

PRIX, QUALITÉ ET PROMOTIONS SONT TOUJOURS PRIVILÉGIÉS 

Ainsi très logiquement, les critères privilégiés lors d’un achat sont le prix (63%), la qualité des produits et des  marques proposés (50%) et la disponibilité du stock (40%). 

84% des Français sont attentifs aux promotions. Et ils aiment se faire plaisir et prendre soin de leur cadre de vie.  Lorsqu’on les interroge sur leurs attentes, il apparait qu’ils sont notamment demandeurs de promotions sur les achats  en lien avec leur intérieur, en premier lieu la peinture et décoration (44%), ou encore le rangement et aménagement  (37%). Les achats liés au chauffage, à la plomberie ou encore aux matériaux / menuiserie sont ainsi en bas de tableau.

DE NOUVEAUX CRITÈRES LIÉS NOTAMMENT A LA RÉPARABILITÉ 

De nouveaux critères émergent. Ainsi, près d’un Français sur 5 est sensible à l’origine du produit (lieu de  production, made in France…) ou encore à son impact environnemental, tendance qui ne se lit plus uniquement  dans la consommation de produits alimentaires.  

A noter, la réparabilité est sans conteste une nouvelle préoccupation des consommateurs. En France,  seulement 40% des appareils électriques et électroniques en panne sont réparés. Le gouvernement souhaite  faire passer ce chiffre à 60% d’ici cinq ans grâce à la mise en place progressive d’un indice de réparabilité à  afficher en magasin sur certaines catégories depuis début 2021. 

Un sujet d’actualité qui impacte le comportement d’achat des Français. Ainsi, 84% se déclarent beaucoup ou  assez influencés par la réparabilité. Si on se penche par typologie de produit, on remarque que les indications  relatives à la possibilité de réparer le produit sont susceptibles d’influencer un achat prioritairement dans les  secteurs chauffage plomberie (71%), électricité et domotique (69%), outillage (68%), cuisine et salle de bain (68%). 

Méthodologie de l'étude :

Etude réalisée du 6 au 11 janvier 2021, auprès d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Cet  échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview).