3 questions à Aurélie Bourgereau, Responsable digital Groupe La Martiniquaise Bardinet

2 février 2017

Aurélie Bourgereau, Responsable digital Groupe La Martiniquaise - Bardinet (Label 5, Rhum Saint James, Porto Cruz...), détaille différents dispositifs de la société spécialisée dans les spiritueux.

LSA - Quel est l’intérêt du digital pour une ETI comme le groupe La Martiniquaise ?

Aurélie Bourgereau - L’ADN du groupe est de proposer une expérience shopper "enrichie" autour de la dégustation de produits et de cocktails. En magasins, cela se traduit par des animations avec des barmen et des outils merchandising pédagogiques. Le shopper étant ultra-connecté, toujours en quête de conseils, d’infos, nous devons investir ces nouveaux usages et proposer cette même expérience sur tous les canaux d’achat.

LSA - Quelles opérations digitales avez-vous lancées récemment ?

A. B. - Les rayons spiritueux, physiques ou digitaux, ont besoin d’être (ré)enchantés. Nous avons mis en place une approche "test & learn" avec des start-up pour définir les services et outils à déployer. Sur le drive, nous enrichissons nos fiches produits avec des recettes et des vidéos via Alkemics. Nous intégrons aussi la solution Buy It Now, de Clic2Buy, sur nos sites et réseaux sociaux pour générer un trafic ultra-qualifié vers les sites des distributeurs. Enfin, notre rhum Old Nick est la première marque de boissons à utiliser la reconnaissance visuelle de Shazam en France et à proposer un packaging "augmenté" !

LSA - Peut-on imaginer un site d’e-commerce pour vos produits ?

A. B. - Notre site destinationcocktails.fr dispose d’une boutique d’objets de service. Notre démarche sera de proposer des solutions de pédagogie cocktails, et non de simples produits. Nous n’avons pas vocation à concurrencer la grande distribution, nous poursuivons la collaboration mise en place avec nos partenaires start-up et distributeurs.

Retrouvez l'article dans son intégralité sur LSA